Les manchettes du député

8
juin

Assemblée publique avec Sylvain Pagé, député de Labelle
La 8e tournée des municipalités de la circonscription de Labelle s’arrête à Notre-Dame-de-Pontmain, le mercredi, 28 juin 2017

Mont-Laurier, le 9 juin 2017 - Dans le cadre de sa 8e tournée de l’ensemble des municipalités de la circonscription de Labelle, le député Sylvain Pagé invite les citoyennes et les citoyens des municipalités de Lac-du-Cerf, Notre-Dame-de-Pontmain et de Notre-Dame-du-Laus, à venir le rencontrer et échanger avec lui le mercredi, 28 juin 2017 à 19h30 à la salle communautaire Arc-en-ciel, située au 22, chemin de l’Arc-en-ciel à Notre-Dame-de-Pontmain.

Cette tournée est organisée afin de permettre au député de rendre des comptes à la population sur l’évolution des différents dossiers locaux et régionaux. Les rencontres permettent également au député de prendre connaissance des préoccupations de la population, des problèmes qu’ils rencontrent, des projets qu’ils souhaitent réaliser ainsi que de recevoir leur point de vue sur des sujets nationaux.

Afin de maintenir un contact privilégié et constant avec les citoyens de la très grande circonscription de Labelle, le député a regroupé les 27 municipalités en 10 grands secteurs. « Soyez assurés que nous effectuerons une rotation dans toutes les municipalités de chacun des secteurs afin que chacune d’elles puisse accueillir la soirée publique », a tenu à préciser M. Pagé.

Ceux et celles qui souhaiteraient présenter un dossier plus personnel ou un sujet particulier au député doivent préférablement prendre un rendez-vous en appelant son attachée politique du secteur, madame Laurence Tardif, au 819 623-1277.

,

7
juin

BILAN DE LA TOURNÉE PRIORITÉ PME
« JE SOUHAITE MAINTENANT QUE L’ÉTAT DEVIENNE UN PARTENAIRE DES ENTREPRENEURS » - Sylvain Pagé

Mont-Tremblant, Rivière-Rouge, Mont-Laurier, le 8 juin 2017 – Les membres de l’équipe Priorité PME de l’opposition officielle dirigés par le député de Sanguinet, Alain Therrien, ont fait le bilan de trois mois de tournée dans les régions du Québec sur le thème de l’allègement réglementaire. Le constat est clair : nos PME sont confrontées à un fardeau bureaucratique et réglementaire beaucoup trop lourd.

 « Que ce soit à Mont-Laurier, Rivière-Rouge ou à Mont-Tremblant, nous avons rencontré des entrepreneurs de tous les secteurs, incluant le manufacturier, le commerce de détail et les services. Le message est clair : ils en ont assez de la paperasserie et des délais inacceptables. Je peux leur dire que leurs messages ont été entendus », de déclarer le député de Labelle, Sylvain Pagé.

 EN BREF

  • L’équipe dévoile un palmarès des 10 ministères et organismes gouvernementaux les plus souvent montrés du doigt lorsqu’il est question de difficultés bureaucratiques;

  • La prochaine étape, c’est la rédaction d’un rapport incluant les principaux constats de la tournée ainsi que des pistes de solution concrètes.

    « Au cours des trois derniers mois, nous avons parcouru près de 7 000 kilomètres afin de rencontrer les dirigeants de 237 PME et associations œuvrant auprès d’elles situées dans 41 municipalités. Nous dévoilons un palmarès des 10 ministères et organismes gouvernementaux les plus souvent montrés du doigt par ces entrepreneurs lorsqu’il est question des difficultés bureaucratiques. À travers toutes les régions et tous les secteurs d’activité, c’est Revenu Québec qui remporte la palme! », a indiqué, d’entrée de jeu, Alain Therrien.

     Il y a énormément à faire pour faciliter la vie de nos entrepreneurs. Au fil de nos rencontres, les députés ont entendu des histoires d’horreur : des délais incroyablement longs pour obtenir des autorisations de routine ou même juste pour parler à un fonctionnaire; un dédale de programmes d’aide dans lequel les entrepreneurs sont souvent perdus; des ministères et organismes gouvernementaux qui ne se parlent pas; des coûts administratifs qui sont littéralement aussi élevés pour une PME que le montant de la subvention qu’elle cherche à obtenir et plus encore! À partir de ces témoignages, le Comité Priorité PME va rédiger et publier un rapport qui reflétera les principaux constats, mais qui contiendra également des pistes de solution concrètes afin de faciliter la vie de nos créateurs et créatrices d’emplois.

     « Dans notre tournée Hautes-Laurentides, les propriétaires de PME nous ont aussi indiqué à quel point il peut être difficile pour eux d’avoir accès aux appels d’offres gouvernementaux ainsi que les désavantages que subissent les entreprises établies en région éloignée par rapport à celles situées dans les grands centres. Ils ont également dénoncé le fait que les budgets d’innovation étaient réservés aux grandes entreprises. Un gouvernement qui a à cœur le nationalisme économique et le développement économique régional devrait s’attaquer sans plus tarder à ces barrières inacceptables et incohérentes », a conclu Sylvain Pagé.

     

,

3
mai

Assemblée publique avec Sylvain Pagé, député de Labelle
La 8e tournée des municipalités de la circonscription de Labelle s’arrête à Lac-Saguay, le mercredi, 24 mai 2017

Mont-Laurier, le 4 mai 2017 - Dans le cadre de sa 8e tournée de l’ensemble des municipalités de la circonscription de Labelle, le député Sylvain Pagé invite les citoyennes et les citoyens des municipalités de Lac-Saguay et de Nominingue, à venir le rencontrer et échanger avec lui le mercredi, 24 mai 2017 à 19h30 à la salle du conseil municipal de l’hôtel de ville de Lac-Saguay, située au 257A, Route 117.

Cette tournée est organisée afin de permettre au député de rendre des comptes à la population sur l’évolution des différents dossiers locaux et régionaux. Les rencontres permettent également au député de prendre connaissance des préoccupations de la population, des problèmes qu’ils rencontrent, des projets qu’ils souhaitent réaliser ainsi que de recevoir leur point de vue sur des sujets nationaux.

Afin de maintenir un contact privilégié et constant avec les citoyens de la très grande circonscription de Labelle, le député a regroupé les 27 municipalités en 10 grands secteurs. « Soyez assurés que nous effectuerons une rotation dans toutes les municipalités de chacun des secteurs afin que chacune d’elles puisse accueillir la soirée publique », a tenu à préciser M. Pagé.

Ceux et celles qui souhaiteraient présenter un dossier plus personnel ou un sujet particulier au député doivent préférablement prendre un rendez-vous en appelant son attachée politique du secteur, madame Laurence Tardif, au 819 623-1277.

,

19
avril

GESTION DE L’OFFRE
JUSTIN TRUDEAU ET PHILIPPE COUILLARD NE DOIVENT ACCEPTER AUCUN COMPROMIS

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 21 avril 2017 – Réagissant aux propos du président américain qui s’en prend à la gestion de l’offre dans le secteur des produits laitiers, le député de Labelle, Sylvain Pagé, demande aux premiers ministres Trudeau et Couillard de ne montrer aucune faiblesse dans leur défense des producteurs laitiers du Québec.

En bref

  • La gestion de l’offre doit être intégralement maintenue, afin que nos producteurs ne soient pas désavantagés face à leurs concurrents américains, fortement subventionnés;

  • Les premiers ministres Trudeau et Couillard doivent faire preuve de fermeté pour protéger les 83 000 emplois qui dépendent de la production laitière au Québec. 

    Les Américains veulent continuer à exploiter une faille dans le contrôle douanier canadien afin de ravir des parts de marché à nos producteurs. Or, respecter les règles déjà existantes n’est pas un changement à nos échanges commerciaux! La gestion de l’offre existe depuis plus longtemps que l’ALÉNA et cela n’a pas empêché sa ratification ni mené à des remises en question de l’accord dans le passé. « Il n’y a donc aucune raison de faire le moindre compromis à ce sujet, surtout lorsqu’on sait que le lait américain est fortement subventionné. Justin Trudeau et Philippe Couillard doivent maintenir la gestion de l’offre à 100 % », a déclaré Sylvain Pagé.

    Rappelons-nous que plus de 80 000 emplois dépendent du secteur laitier au Québec et que cette production est très présente sur notre territoire. Le Premier ministre du Québec ne peut rester passif. Il doit se tenir debout et s’assurer que les intérêts du Québec sont pris en considération dans les négociations commerciales. Pour sa part, le gouvernement fédéral doit être intransigeant et affirmer qu’on ne touche pas à la gestion de l’offre. La moindre concession serait inacceptable. Philippe Couillard et Justin Trudeau n’ont pas le choix : ils doivent absolument défendre nos producteurs et n’accepter aucun compromis », a conclu Sylvain Pagé.

,

3
avril


LE PARTI QUÉBÉCOIS PRÉSENTE LE PROJET DE LOI 794 SUR LE DROIT À L’OUBLI

Mont-Laurier, Rivière-Rouge, Mont-Tremblant, le 4 avril 2017 – Avril étant le mois de sensibilisation au cancer, la porte-parole du Parti Québécois en matière de santé, d’accessibilité aux soins et de soutien à domicile, Diane Lamarre, a présenté un projet de loi qui s’attaque à la discrimination touchant souvent les survivants du cancer, la Loi encadrant l’utilisation de l’état de santé comme facteur de détermination de risque dans les contrats d’assurance.

EN BREF

Le Parti Québécois présente un projet de loi touchant les survivants du cancer.

  • Il institue le droit à l’oubli – principe interdisant la discrimination envers les survivants du cancer par les compagnies d’assurance – en se basant sur des données probantes et non arbitraires, pour établir les délais acceptables.
  • Le Parti Québécois souhaite que le ministre de la Santé ainsi que l’ensemble des membres de l’Assemblée nationale appuient le projet de loi 794.

« Nous croyons au droit à l’oubli. Nous croyons qu’il faut interdire aux assureurs d’imposer une surprime ou de carrément refuser un contrat d’assurance individuel à une personne qui a survécu à un cancer et ce, après un temps déterminé. Pour les survivants de certains types courants de cancer, le délai d’accès au droit à l’oubli pourrait varier entre 1 et 10 ans après la fin des traitements, selon ce qu’indiquent les données scientifiques. Nous voulons nous assurer que les gens ne soient plus discriminés lorsque les risques de récidive du cancer sont nuls ou extrêmement faibles », explique le député de Labelle, Sylvain Pagé.

Près d’un Québécois sur deux sera atteint d’une forme de cancer au cours de sa vie. Heureusement, plus de 60 % y survivront au-delà de cinq ans. « Éviter que ces personnes soient doublement victimes de cette terrible maladie, en empêchant cette forme de discrimination à leur égard, est la moindre des choses. Nous espérons que le ministre de la Santé sera sensible à cet enjeu et qu’il appuiera le projet de loi », a conclu le député.

En annexe, vous trouverez les notes explicatives concernant le projet de loi 794.

,